Si vous avez manqué le début...
(Si toi aussi tu as appris à lire avec les résumés de Télé 7 Jours, claque des doigts !)

Les règles du défi #100happydays sont ici, et mon épisode 1 est là.
Ou bien en live tous les jours sur Twitter avec le hashtag #PatateHappy, si jamais tu veux t'essayer aux réseaux sociaux (C'est addictif ceci dit, je t'aurai prévenu).


100happydays.009.jpgJour 9.

Le plaisir d'une douche bien chaude après le sport.

Encore meilleur depuis que j'ai cette nouvelle pomme de douche (Pourquoi cet achat ? Et bien c'est à dire que...) avec un jet massant surpuissant qui détend les muscles à la perfection.

Pardonne-moi, ô Saint Nicolas Hulot, pour le gaspillage de toute cette eau !





100happydays.010.jpgJour 10.

Mon nouveau fond d'écran pour bien commencer la journée. :-D

Tu l'auras compris, oubliés Bill et même Eric, Dame Patate est #TeamAlcide forever.

Le grand internet mondial a d'ailleurs brisé mon petit coeur de Patate, en m'annonçant que la 7ème saison de True Blood qui vient juste de commencer, sera aussi la dernière. Mais noooooon ?! Alciiiiiiiiide !!

D'où le fond d'écran, forcément.





100happydays.011.jpgJour 11.

Cette plante verte, dont j'ignore totalement le nom (Si tu le sais, je t'en prie, n'hésite pas à commenter !), m'a fait une belle surprise avec ces jolies fleurs qui ont tenu plus d'une semaine.



NdT : un clivia, me souffle-t-on en commentaires.
(Merci Ben !)





100happydays.012.jpgJour 12.

Une pause bien méritée dans une journée de merde.
Collègue bavarde partie en réunion, porte fermée pour avoir un peu la paix, on ferme les yeux et on inspire les vapeurs de son Yogi Tea.

Joie de vivre qu'il s'appelle, celui qui est dans le tiroir du Potato-bureau depuis février.
(Vas voir chez elle si tu veux sa photo)

Et ce jour-là, le Yogi Tea se prenait pour maître Yoda, ce qui m'a bien fait rigoler.
"Vérité tu dis, confiance tu reçois", jeune padawan...




100happydays.013.jpgJour 13.
Mes premières fraises de l'année.

De vraie bonnes fraises pas remplies de flotte, juteuses et goûteuses à souhait, que j'ai dégustées les yeux fermés en faisant "mmmmmh" à chaque bouchée.
Sans même abuser de la crème chantilly, tellement c'était délicieux le goût de ces fruits.
Bio, forcément.
(16 € le kilo ... Tu comprends pourquoi depuis, je n'en ai pas remangé ?)

Plaisir décuplé par le fait que ces merveilleuses fraises ont été mangées au soleil, dans un joli jardin ombragé, en compagnie de gens que j'aime et que je ne vois pas assez souvent comme tous les gens que j'aime, malheureusement.



100happydays.014.jpgJour 14.

L'achat 100% plaisir.
Mûrement pesé, longtemps différé parce que ce n'était pas raisonnable (Cela ne l'est toujours pas mais peut-on se priver de tout tout le temps ?!), et donc d'autant plus apprécié lorsqu'enfin, on le fait.

Après DES MOIS à tergiverser et soupirer, s'offrir la palette Naked 3 tant convoitée.
J'étais tellement ravie d'enfin m'autorise ce plaisir, que j'ai demandé un emballage cadeau à la caisse de ces faux rats.

(Et ouiiii, elle est merveilleuse, je l'aime d'amour, et mon petit coeur de Patate Pouffe s'emballe tous les matins en regardant mes trois palettes Naked sagement alignées)




100happydays.015.jpgJour 15.

Dix minutes de papouilles avec ma chatte.

Tu sais que Miss PotatoCat a chaud quand elle se laisse brosser 10 minutes chrono sans moufter. C'est à dire sans (trop) bouger, sans mordre ni chercher à griffer, et en ronronnant doucement.

Bon, évidemment, si, emportée par ton élan, tu commets l'erreur d'approcher la brosse de son ventre, c'est fini. Erreur de débutant !
Tu perds une main et tu vois disparaître ton vilain félin sous le lit.
Mais quel plaisir, la ronron-thérapie !






100happydays.016.jpgJour 16.

Mes ongles rose Barbie, made in Kiko.

Oui, j'ai 37 balais bien tassés, des diplômes, un cerveau, et j'aime le rose. J'assume.

En l'occurrence, je n'ai assumé que 3 jours, parce que la tenue de ce vernis n'est pas exceptionnelle, ou que je ne suis pas douée pour la manucure, ou un peu des deux.
Mais comme la semaine d'avant, j'ai bien aimé ce temps "volé" à une grosse journée pour prendre soin de moi.