shampooing.jpg

1)
Brancher le petit soufflant d'appoint dans la salle de bain et attendre au moins 10 minutes de préchauffage avant d'espérer éplucher la Patate.

Quand la salle de bains affiche tropiques au compteur, change pas l'moteuuuuur (Muriel Dac sors de ce corps!) enfourner votre tubercule dans la baignoire. Préalablement épluché, le tubercule, sinon ça devient un 2 en 1 "lessive + shampooing" mais c'est assez moyen sur le plan de l'hygiène (Et c'est violent pour les fringues, quand même).


2)
Installer le bidule-à-trous-trous-qui-filtre-les-tifs, pour ne pas boucher les canalisations du Patat'home (Avec tous les cheveux que je perds, c'est un miracle que je ne sois pas encore devenue chauve).

2.0) - S'apercevoir que ledit bidule n'est pas sur le rebord de la baignoire où on l'avait posé. Réfléchir 2 secondes et tourner un oeil suspicieux vers le pitichat qui joue tranquilou avec le fil du radiateur d'appoint mentionné un peu plus tôt.

2.1) - Interroger Miss PotatoCat (Ben quoi? Je suis une vieille fille ne l'oubliez pas: é-vi-dem-ment que je parle à mon chat!), arrogante princesse qui bien entendu, prendra l'air innocent et ne vous répondra pas... vous évitant ainsi une belle crise d'apoplexie, parce que même si vous êtes persuadée de l'intelligence supérieure de votre petit félin préféré, l'entendre causer, ça vous trouerait un peu le tubercule!

2.2) - Déclencher illico une battue au bidule et râtisser la salle de bains. Faire chou blanc. Dire au pitichat que vraiment c'est paaas bien.
Enrouler la Patat'épluchée dans une serviette puis élargir le périmètre des recherches à la chambre, tout en pestant contre ce &@%!# de chat parce que la chambre n'est PAS préchauffée comme la salle de bains, et qu'il fait à peine 17°. Faire chou blanc.
Passer au hall d'entrée et commencer à voir rouge. Finir par localiser le bidule au fin fond de la nuiiiit, caaaapitaaaine Flaaaaaam de la cuisine, à moitié enterré sous la machine à laver. Faire la gueule au pitichat qui n'a cessé de ricaner pendant toute la durée des manoeuvres de récupération, qu'elle a suivies pas à pas.

2.3) - Installer le bidule-à-trous-trous au fond de la nuiiiit, caaaapitaaaine Flaaaam (Comique de répétition) (Ca marche, dis?) baignoire, enfin. Faire les gros z'yeux et prévenir Miss PotatoCat que si JAMAIS elle recommence, la prochaine fois ça ne se passera PAS comme ça.
Craquer devant son petit air penaud et lui faire un calin en promettant que vous l'aimez toujours d'amour. Retenir le "gouzi-gouzi-pitichat-chouli" paske quand même, fô pô déconner! (Où l'on comprend pourquoi ma princesse est si mal élevée)

3)
Faire une prière au Dieu des chauffe-eau et ouvrir l'eau.
Lorsque c'est du bien chaud qui coule on la joue pas cool, attention aux brunes (Non mais ça suffit les années 80 là!!), ré-enfourner dans la baignoire la Patate préalablement ré-épluchée (Sinon vous risquez d'avoir du mal à l'essuyer, avec la serviette mouillée).
Ne pas oublier de bien tirer le rideau sous peine de tout inonder.

4)
Faire plouf plouf au milieu des un, deux, trois, quatre flacons de shampooing (Au dernier recensement) et enfin, Dame Patate peut commencer à se faire mousser du cuir chevelu.
Laisser poser, démêler, pleurer devant les mèches entières qui s'accrochent aux doigts rincer.
Se lamenter devant la quantité de tifs agglomérés au fin fond de la ... baignoire (Je vous épargne le rappel du Capitaine Flam, je suis sympa n'est-ce pas?), pendant que Miss PotatoCat joue les équilibristes sur son rebord.
Soupirer un grand coup: ça y est, le shampooing est terminé.


Etape suivante: la douche, mais ceci est une autre histoire.

Et après on s'étonne que levée si tôt le matin, je sois malgré tout toujours en retard!!